L'avenir du Zero Trust et du SASE, dès aujourd'hui ! Inscription

fermer
fermer
La plateforme du futur est Netskope

Intelligent Security Service Edge (SSE), Cloud Access Security Broker (CASB), Cloud Firewall, Next Generation Secure Web Gateway (SWG), et Private Access for ZTNA intégrés nativement dans une solution unique pour aider chaque entreprise dans son cheminement vers l'architecture Secure Access Service Edge (SASE).

Présentation des produits
Vidéo Netskope
Next Gen SASE Branch est hybride - connectée, sécurisée et automatisée

Netskope Next Gen SASE Branch fait converger Context-Aware SASE Fabric, Zero-Trust Hybrid Security et SkopeAI-Powered Cloud Orchestrator dans une offre cloud unifiée, ouvrant la voie à une expérience de succursale entièrement modernisée pour l'entreprise sans frontières.

En savoir plus Next Gen SASE Branch
Personnes au bureau de l'espace ouvert
La conception d'une architecture SASE pour les nuls

Obtenez votre exemplaire gratuit du seul guide consacré à la conception d'une architecture SASE dont vous aurez jamais besoin.

Obtenir l'EBook
Adopter une architecture SASE (Secure Access Service Edge)

Netskope NewEdge est le nuage privé de sécurité le plus grand et le plus performant au monde. Il offre aux clients une couverture de service, des performances et une résilience inégalées.

Découvrez NewEdge
NewEdge
Votre réseau de demain

Planifiez votre chemin vers un réseau plus rapide, plus sûr et plus résilient, conçu pour les applications et les utilisateurs que vous prenez en charge.

Obtenir le livre blanc
Votre réseau de demain
Netskope Cloud Exchange

Le Netskope Cloud Exchange (CE) fournit aux clients des outils d'intégration puissants pour optimiser les investissements dans l'ensemble de leur infrastructure de sécurité.

En savoir plus sur Cloud Exchange
Vidéo Netskope
Optez pour les meilleurs services de sécurité cloud du marché, avec un temps de latence minimum et une fiabilité élevée.

Découvrez NewEdge
Lighted highway through mountainside switchbacks
Permettez en toute sécurité l'utilisation d'applications d'IA générative grâce au contrôle d'accès aux applications, à l'accompagnement des utilisateurs en temps réel et à une protection des données de premier ordre.

Découvrez comment nous sécurisons l'utilisation de l'IA générative
Autorisez ChatGPT et l’IA générative en toute sécurité
Solutions Zero Trust pour les déploiements du SSE et du SASE

En savoir plus sur la confiance zéro
Boat driving through open sea
Netskope obtient l'autorisation FedRAMP High Authorization

Choisissez Netskope GovCloud pour accélérer la transformation de votre agence.

En savoir plus sur Netskope GovCloud
Netskope GovCloud
  • Ressources signe chevron

    Découvrez comment Netskope peut vous aider à sécuriser votre migration vers le Cloud.

  • Blog signe chevron

    Découvrez comment Netskope permet de transformer la sécurité et les réseaux à l'aide du Security Service Edge (SSE).

  • Événements et ateliers signe chevron

    Restez à l'affût des dernières tendances en matière de sécurité et créez des liens avec vos pairs.

  • Définition de la sécurité signe chevron

    Tout ce que vous devez savoir dans notre encyclopédie de la cybersécurité.

Podcast Security Visionaries

Des cookies, pas des biscuits
L'animatrice Emily Wearmouth rencontre les experts David Fairman et Zohar Hod pour discuter du passé, du présent et de l'avenir des cookies sur Internet.

Écouter le podcast
Podcast : Des cookies, pas des biscuits
Derniers blogs

Comment Netskope peut faciliter le parcours Zero Trust et SASE grâce aux capacités des services de sécurité en périphérie (SSE).

Lire le blog
Sunrise and cloudy sky
SASE Week 2023 : Votre voyage SASE commence maintenant !

Retrouvez les sessions de la quatrième édition annuelle de SASE Week.

Explorer les sessions
SASE Week 2023
Qu'est-ce que le Security Service Edge ?

Découvrez le côté sécurité de SASE, l'avenir du réseau et de la protection dans le cloud.

En savoir plus sur Security Service Edge
Four-way roundabout
  • Nos clients signe chevron

    Netskope sert plus de 2 000 clients dans le monde, dont plus de 25 des entreprises du classement Fortune 100

  • Solutions pour les clients signe chevron

    Nous sommes là pour vous et avec vous à chaque étape, pour assurer votre succès avec Netskope.

  • Communauté Netskope signe chevron

    Apprenez d'autres professionnels des réseaux, des données et de la sécurité.

  • Formation et certification signe chevron

    Avec Netskope, devenez un expert de la sécurité du cloud.

Nous parons nos clients à l'avenir, quel qu'il soit

Voir nos clients
Woman smiling with glasses looking out window
L’équipe de services professionnels talentueuse et expérimentée de Netskope propose une approche prescriptive pour une mise en œuvre réussie.

En savoir plus sur les services professionnels
Services professionnels Netskope
La communauté Netskope peut vous aider, vous et votre équipe, à tirer le meilleur parti des produits et des pratiques.

Accéder à la communauté Netskope
La communauté Netskope
Sécurisez votre parcours de transformation numérique et tirez le meilleur parti de vos applications cloud, Web et privées grâce à la formation Netskope.

En savoir plus sur les formations et les certifications
Group of young professionals working
  • Entreprise signe chevron

    Nous vous aidons à conserver une longueur d'avance sur les défis posés par le cloud, les données et les réseaux en matière de sécurité.

  • Pourquoi Netskope signe chevron

    La transformation du cloud et le travail à distance ont révolutionné le fonctionnement de la sécurité.

  • Équipe de direction signe chevron

    Nos dirigeants sont déterminés à faciliter la réussite de nos clients.

  • Partenaires signe chevron

    Nous collaborons avec des leaders de la sécurité pour vous aider à sécuriser votre transition vers le cloud.

Soutenir le développement durable par la sécurité des données

Netskope est fière de participer à Vision 2045 : une initiative visant à sensibiliser au rôle de l'industrie privée dans le développement durable.

En savoir plus
Soutenir le développement durable grâce à la sécurité des données
Meilleure capacité d'exécution. Le plus loin dans sa vision.

Netskope nommé leader dans le rapport Magic QuadrantTM 2023 pour SSE de Gartner®.

Recevoir le rapport
Netskope nommé leader dans le rapport Magic QuadrantTM 2023 pour SSE de Gartner®.
Penseurs, concepteurs, rêveurs, innovateurs. Ensemble, nous fournissons le nec plus ultra des solutions de sécurité cloud afin d'aider nos clients à protéger leurs données et leurs collaborateurs.

Rencontrez notre équipe
Group of hikers scaling a snowy mountain
La stratégie de commercialisation de Netskope privilégie ses partenaires, ce qui leur permet de maximiser leur croissance et leur rentabilité, tout en transformant la sécurité des entreprises.

En savoir plus sur les partenaires de Netskope
Group of diverse young professionals smiling
Vignette du message

Cet épisode propose un entretien avec Alvina Antar, DSI chez Okta. Alvina dirige l'organisation des technologies de l'entreprise et est chargée de faciliter l'expérience des clients et des employés. Avant de rejoindre Okta, elle a passé 17 ans chez Dell et a été la première DSI de Zuora.

Dans cet épisode, Mike et Alvina discutent de la sécurité axée sur l'identité d'abord, de l'automatisation des processus métier grâce à l'IA et à la ML, et du fait de montrer l'exemple pour parvenir à un secteur plus diversifié.

La seule façon d'instaurer une culture de la sécurité est de fonctionner comme une seule équipe. Il ne s'agit pas seulement d'établir un lien entre les services informatiques et les services de sécurité, mais aussi de créer des champions de la sécurité dans tous les secteurs de l'entreprise. Chaque employé doit se sentir responsable du renforcement de notre dispositif de sécurité.

-Alvina Antar, directrice de l'information chez Okta

 

Horodatage

*(02:37) : Le parcours d'Alvina pour devenir DSI*(26:29) : Comment Alvina construit un pare-feu humain
*(05:01) : Comment Okta utilise Okta*(30:31) : Les lunettes 2030
*(10:38) : Comment Alvina perçoit-elle son rôle dans l'environnement actuel ?*(33:10) : Comment obtenir plus de diversité dans le domaine de la sécurité
*(18:17) : Le point de vue d'Alvina sur la sécurité en tant que sport d'équipe*(35:29) : Les succès rapides
*(22:22) : Les conseils d'Alvina pour parler de sécurité au conseil d'administration*(38:09) : Ce que Mike retient de sa conversation avec Alvina

 

Autres façons d'écouter :

vert plus

Dans cet épisode

Alvina Antar
DSI chez Okta

signe chevron

Alvina Antar

Alvina est directrice de l'information chez Okta. Elle est responsable de la mise en place d'une expérience transparente pour les clients et les employés, et dirige notre organisation de technologie commerciale. Elle se concentre sur l'évolution du modèle opérationnel d'Okta par le biais des personnes, des processus, de la technologie et des données.

Avant Okta, elle a passé six ans en tant que première DSI de Zuora, permettant une croissance de l'entreprise de 30 à 300 millions de dollars, et menant l'entreprise à une introduction en bourse réussie en 2018. Qualifiée de "DSI de l'économie de l'abonnement", elle a permis aux entreprises numériques de prospérer dans une économie de l'abonnement. Alvina a conseillé une multitude d'entreprises sur la manière de lancer et de monétiser des produits et services à revenus récurrents afin de différencier leur activité. Elle a également créé le Subscription CIO Exchange afin de rassembler une nouvelle race de leaders technologiques permettant la transformation des entreprises par le biais de technologies perturbatrices et remettant en cause le statu quo.

Avant Zuora, Alvina a passé 17 ans chez Dell, où elle a fait partie intégrante de l'expansion de l'entreprise, qui est passée du matériel à un fournisseur de logiciels et de solutions de bout en bout. Alvina possède une expérience combinée du Fortune 50 et des start-ups à forte croissance, ce qui fait d'elle un membre inestimable de l'équipe Okta.

Lorsqu'elle ne travaille pas, Alvina est un membre actif de sa communauté, ayant cofondé le Silicon Valley CIO Women's Network, en tant que membre du conseil d'administration de Girls in Tech et du conseil d'administration de BUILD. Alvina est titulaire d'une licence en informatique et vit à Menlo Park, en Californie, avec son mari et ses trois enfants.

Mike Anderson
Chief Digital & Information Officer chez Netskope

signe chevron

Mike Anderson

Mike Anderson est Chief Digital and Information Officer pour Netskope. Au cours des 25 dernières années, il a constitué et dirigé des équipes performantes dans diverses disciplines, notamment les ventes, les opérations, le développement commercial et les technologies de l'information. Il a rejoint Netskope après avoir travaillé pour Schneider Electric, une société internationale classée dans les 500 premières entreprises mondiales, en tant que vice-président directeur et leader numérique pour l'Amérique du Nord. En 2020, Constellation Research l'a nommé membre du Business Transformation 150, une liste d'élite qui reconnaît les meilleurs dirigeants mondiaux menant des efforts de transformation dans leurs organisations. Le Conseil national de la diversité l'a également reconnu comme l'un des 50 meilleurs DSI pour la diversité et l'inclusion en 2020 et 2021. Avant Schneider Electric, Mike a été DSI de CROSSMARK, où il a transformé numériquement les capacités commerciales de ce fournisseur de services aux 40 000 employés du secteur de la vente au détail et des biens de consommation. Il a également occupé des postes de direction chez Enterprise Mobile, une coentreprise de Microsoft qui fait maintenant partie de Honeywell, Insight, Software Spectrum et InVerge, un pionnier des services web qu'il a cofondé en 1999. Mike siège à de nombreux conseils consultatifs technologiques et industriels et travaille bénévolement avec des organisations à but non lucratif axées sur la santé mentale et la prévention du suicide, ainsi que sur le développement de notre future main-d'œuvre dans les domaines des sciences, de la technologie, de l'ingénierie et des mathématiques.

Alvina Antar

Alvina est directrice de l'information chez Okta. Elle est responsable de la mise en place d'une expérience transparente pour les clients et les employés, et dirige notre organisation de technologie commerciale. Elle se concentre sur l'évolution du modèle opérationnel d'Okta par le biais des personnes, des processus, de la technologie et des données.

Avant Okta, elle a passé six ans en tant que première DSI de Zuora, permettant une croissance de l'entreprise de 30 à 300 millions de dollars, et menant l'entreprise à une introduction en bourse réussie en 2018. Qualifiée de "DSI de l'économie de l'abonnement", elle a permis aux entreprises numériques de prospérer dans une économie de l'abonnement. Alvina a conseillé une multitude d'entreprises sur la manière de lancer et de monétiser des produits et services à revenus récurrents afin de différencier leur activité. Elle a également créé le Subscription CIO Exchange afin de rassembler une nouvelle race de leaders technologiques permettant la transformation des entreprises par le biais de technologies perturbatrices et remettant en cause le statu quo.

Avant Zuora, Alvina a passé 17 ans chez Dell, où elle a fait partie intégrante de l'expansion de l'entreprise, qui est passée du matériel à un fournisseur de logiciels et de solutions de bout en bout. Alvina possède une expérience combinée du Fortune 50 et des start-ups à forte croissance, ce qui fait d'elle un membre inestimable de l'équipe Okta.

Lorsqu'elle ne travaille pas, Alvina est un membre actif de sa communauté, ayant cofondé le Silicon Valley CIO Women's Network, en tant que membre du conseil d'administration de Girls in Tech et du conseil d'administration de BUILD. Alvina est titulaire d'une licence en informatique et vit à Menlo Park, en Californie, avec son mari et ses trois enfants.

Mike Anderson

Mike Anderson est Chief Digital and Information Officer pour Netskope. Au cours des 25 dernières années, il a constitué et dirigé des équipes performantes dans diverses disciplines, notamment les ventes, les opérations, le développement commercial et les technologies de l'information. Il a rejoint Netskope après avoir travaillé pour Schneider Electric, une société internationale classée dans les 500 premières entreprises mondiales, en tant que vice-président directeur et leader numérique pour l'Amérique du Nord. En 2020, Constellation Research l'a nommé membre du Business Transformation 150, une liste d'élite qui reconnaît les meilleurs dirigeants mondiaux menant des efforts de transformation dans leurs organisations. Le Conseil national de la diversité l'a également reconnu comme l'un des 50 meilleurs DSI pour la diversité et l'inclusion en 2020 et 2021. Avant Schneider Electric, Mike a été DSI de CROSSMARK, où il a transformé numériquement les capacités commerciales de ce fournisseur de services aux 40 000 employés du secteur de la vente au détail et des biens de consommation. Il a également occupé des postes de direction chez Enterprise Mobile, une coentreprise de Microsoft qui fait maintenant partie de Honeywell, Insight, Software Spectrum et InVerge, un pionnier des services web qu'il a cofondé en 1999. Mike siège à de nombreux conseils consultatifs technologiques et industriels et travaille bénévolement avec des organisations à but non lucratif axées sur la santé mentale et la prévention du suicide, ainsi que sur le développement de notre future main-d'œuvre dans les domaines des sciences, de la technologie, de l'ingénierie et des mathématiques.

Transcription de l'épisode

Ouvert à la transcription

Alvina Antar : Depuis longtemps, nous entendons parler des frictions entre le DSI, le RSSI et les équipes informatiques et de sécurité, lorsque l'organisation de la sécurité élabore des stratégies et que l'informatique en entend parler et doit, d'une manière ou d'une autre, mettre en œuvre et exécuter cette stratégie sans aucun apport concernant les décisions ou les choix qui sont faits. En réalité, pour réussir, nous devons vraiment fonctionner comme une seule équipe. Et c'est exactement ce que nous faisons ici : la seule façon d'instaurer une culture de la sécurité est de fonctionner comme une seule équipe, et pas seulement entre l'informatique et la sécurité, mais aussi de créer des champions de la sécurité dans tous les secteurs de l'entreprise. Chaque employé doit se sentir responsable du renforcement de notre dispositif de sécurité.

[musique]

Conférencier : Bonjour et bienvenue aux Visionnaires de la sécurité. Vous venez d'entendre l'invitée d'aujourd'hui, Alvina Antar, DSI chez Okta. Avec une liste de responsabilités qui ne cesse de s'allonger, l'un des plus grands défis auxquels sont confrontés les DSI aujourd'hui est la hiérarchisation des décisions. Ces choix clés nécessitent une concentration stratégique et un alignement dans l'ensemble de l'organisation pour mener à bien les initiatives commerciales. Il s'agit également d'une étape cruciale dans l'efficacité globale de la sécurité. Avant de nous plonger dans l'interview d'Alvina, voici un bref mot de notre sponsor.

Conférencier : Le podcast des visionnaires de la sécurité est alimenté par l'équipe de Netskope. Chez Netskope, nous redéfinissons la sécurité des nuages, des données et des réseaux grâce à une plateforme qui offre un accès optimisé et une sécurité zéro confiance pour les personnes, les appareils et les données, où qu'ils se trouvent. Pour en savoir plus sur la façon dont Netskope aide ses clients à être prêts à tout au cours de leur voyage insolent, visitez netskope.com.

L'orateur : Sans plus attendre, voici l'épisode 19 de Security Visionaries avec Alvina Antar, CIO chez Okta, et votre hôte Mike Anderson.

[musique]

Mike Anderson : Bienvenue dans l'épisode d'aujourd'hui du Podcast des Visionnaires de la Sécurité. Je suis votre hôte, Mike Anderson. Je suis le Chief digital and information officer chez Netskope. Aujourd'hui, j'ai une invitée spéciale, Alvina Antar. Nous avons vécu des vies parallèles dans des entreprises de sécurité différentes, et cette conversation va donc être très amusante. Alvina, comment allez-vous aujourd'hui ?

Alvina Antar : Merveilleux, Mike, je suis ravie de passer du temps avec vous aujourd'hui.

Mike Anderson : Oui, ça va être génial. Drôle d'histoire, Alvina et moi partageons un patron similaire dans nos antécédents. Nous travaillons tous les deux pour un certain Steve Schuckenbrock. Alvina a travaillé pour lui chez Dell, je travaille pour lui chez Crossmark, mais nous avons aussi des amis communs dans notre parcours. J'attends donc avec impatience cette conversation. Tout d'abord, je dois dire que j'aime toujours entendre parler du parcours des gens. Alvina, parlez-moi de votre parcours pour devenir DSI, en particulier, je sais que vous étiez dans l'espace SaaS chez Zuora, avant d'arriver chez Okta. Parlez-moi un peu de votre parcours.

Alvina Antar : Tout d'abord, Mike, oui, nous avons des tonnes d'amis communs et j'ai adoré voir ce que vous apportez en termes de leadership éclairé dans le domaine de la sécurité. Je vous remercie donc pour tout ce que vous faites pour le secteur. En ce qui concerne mon parcours, je me suis bien amusé et je ne pourrais pas être plus béni. Je me suis rendu à CIO ce que j'ai... Je voulais être professeur, je voulais être professeur de mathématiques et mon père a fini par me convaincre d'étudier l'informatique à la place, en raison de la forte influence des mathématiques. J'ai ensuite commencé chez Dell, comme vous l'avez mentionné. C'est ainsi que j'ai décroché mon premier emploi à la sortie de l'université, en tant que programmeur chez Dell dans le domaine de l'informatique. J'y ai passé 17 ans et c'était vraiment magique et incroyable. J'ai pu toucher à tous les aspects de l'entreprise, ce qui était incroyable. J'ai atteint un point d'inflexion au cours de cette période où je n'avais plus l'impression de me remettre en question et où je me sentais un peu trop à l'aise, et j'ai pris une décision. C'était une décision très importante pour moi. Même après 17 ans, la décision de partir a été très difficile à prendre. J'ai ensuite fait un acte de foi et j'ai fini par décrocher mon premier poste de DSI chez Zuora. J'étais client de Zuora à l'époque chez Dell et j'ai eu l'opportunité incroyable de devenir leur premier DSI et j'y ai passé six années extraordinaires. Cela fait maintenant deux ans et demi que je travaille chez Okta et je m'éclate.

Mike Anderson : Vous avez rejoint Okta à peu près au même moment où j'ai rejoint Netskope, ce qui est intéressant car nous l'avons rejoint tous les deux. Je ne sais pas si vous avez adhéré avant le début de la pandémie ou si vous l'avez fait pendant la pandémie.

Alvina Antar : Oh non, c'était au cœur de la pandémie. Les entretiens se sont déroulés dans tout Zoom et il a été difficile de changer d'entreprise, mais c'est vraiment la meilleure décision que j'ai prise. Je connaissais Okta en tant que client, depuis très longtemps. J'ai évidemment suivi l'entreprise, Todd et Freddie, et tout ce qu'ils ont construit depuis maintenant 14 ans. En réalité, il s'agissait du produit, de la vision et de la culture. C'est la culture des constructeurs et des propriétaires qui m'a conduit à Okta.

Mike Anderson : Non, c'est très bien. Okta est sans aucun doute un excellent produit. Nous sommes clients depuis longtemps. Je suis également client depuis très longtemps. Il s'agit donc d'un excellent produit. J'ai eu le plaisir de suivre le parcours de Netskope, non pas en tant que client, mais en tant qu'acteur de l'évolution de l'entreprise. Je joue le rôle de client zéro et je sais que vous faites de même chez Okta. Parlez-moi un peu, comment cela joue-t-il dans votre rôle aujourd'hui et que faites-vous autour de cela ? Dans quelle mesure parlez-vous de l'utilisation d'Okta ?

Alvina Antar : Oui, c'est une part énorme, énorme de tout ce que nous faisons. Cela fait partie intégrante de notre organisation et lorsque je suis arrivé il y a deux ans et demi, nous avions un effort et un programme autour d'Okta-on-Okta, mais au cours des deux dernières années et demie, nous avons vraiment accéléré notre investissement en tant que véritable client zéro. Nous avons été stupéfaits de voir que nous étions en mesure de faire avancer notre produit et d'établir des relations solides avec notre organisation de produits et d'ingénierie, et d'être les premiers à l'adopter. L'année dernière, nous avons adopté notre moteur d'identité Okta pour permettre à tous nos employés de vivre une expérience sans mot de passe. Cela a été une expérience incroyable de pouvoir être l'une des premières entreprises clientes de notre plateforme OIE et de réaliser une véritable valeur commerciale en tant que client interne, puis de pouvoir partager l'histoire.

Alvina Antar : Et cette histoire est puissante parce que nous parlons à nos pairs et qu'ils recherchent un retour transparent sur notre expérience. Il ne s'agit pas seulement d'adopter, mais aussi d'utiliser les capacités d'Okta-on-Okta, mais aussi l'écosystème. Les intégrations dans l'écosystème avec les outils de sécurité et nos fournisseurs d'informatique en nuage en tant qu'entreprise de technologie moderne de premier plan. La majorité de nos clients veulent savoir à quoi ressemble notre empreinte technologique, comment nous sommes en mesure d'accélérer l'adoption de l'informatique dématérialisée et comment nous mettons en place une véritable stratégie de confiance zéro en interne. C'est pourquoi nous sommes en mesure de développer une expertise approfondie en ayant des experts en identité au sein de notre organisation qui se concentrent sur Okta-on-Okta, qui ne se contentent pas de diriger la stratégie du produit, mais qui partagent la façon de construire des intégrations plus profondes. Des choses comme CrowdStrike. Nous avons en fait créé des signaux de confiance zéro CrowdStrike pour construire des intégrations profondes et vraiment montrer la puissance des flux de travail et notre capacité à apporter des améliorations en renforçant réellement notre posture de sécurité. Il s'agit donc d'un domaine où les opportunités sont constantes. Cette année, Okta-on-Okta se concentre sur la gouvernance des identités. Nous sommes en train d'élaborer la feuille de route pour la gouvernance des identités et nous retenons notre souffle dans l'attente de cette capacité. Je me réjouis d'être en mesure non seulement d'élaborer notre feuille de route, mais aussi d'adopter la gouvernance des identités pour nous aider à assurer notre conformité et notre sécurité.

Mike Anderson : C'est très bien. Okta est un de nos partenaires d'alliance technologique. Et ainsi de suite... Dans cet esprit, l'une des choses les plus intéressantes a été de s'assurer que notre agent Netskope est activé via Okta, notre intégration à Okta. Ainsi, par exemple, nos vendeurs ne peuvent accéder à Salesforce que si notre agent Netskope est activé. Car si un vendeur part, je ne veux pas qu'il emporte avec lui toutes ses données clients. Je veux éviter que cela ne se produise, mais je veux qu'ils mettent tout en œuvre. Nous avons donc intégré cette intégration avec Okta. C'est donc l'un des cas d'utilisation dont j'ai l'occasion de parler avec les gens. Parce que je suis sûr que vous aussi. C'est tout le temps : "Dites-moi comment vous utilisez votre propre produit et s'il y a des choses que nous devrions faire et que nous ne faisons pas." Combien de fois cette conversation a-t-elle lieu avec vous, avec vos... Nos pairs à qui nous parlons tout le temps ?

Alvina Antar : Une tonne. Une tonne. Lorsque je parle de l'expérience sans mot de passe, ils veulent vraiment comprendre comment vous avez introduit l'authentification sans mot de passe. Dans ce nouvel environnement de travail dynamique, il est plus important que jamais de créer une expérience transparente et sécurisée pour notre personnel, nos sous-traitants, nos partenaires et nos clients. Et donc, oui, je reçois une tonne de questions sur ce qui a été le chemin vers l'absence de mot de passe et vraiment pas seulement notre expérience dans l'adoption, mais où est la réalisation de la valeur et l'impact ? En effet, je parle souvent à des clients qui utilisent des capacités de base telles que l'AMF, l'AMF progressive et l'authentification à deux facteurs. Ils n'exploitent pas vraiment les intégrations profondes. Nous avons plus de 200 intégrations avec nos produits de flux de travail pour vraiment tirer parti de toutes les capacités que nos produits ont à offrir.

Alvina Antar : Et Okta n'est pas le seul. Si vous considérez toutes les capacités en nuage dans lesquelles nous investissons, il est temps pour nous d'examiner nos investissements en nuage et de nous demander si nous adoptons et exploitons vraiment toutes les fonctionnalités de nos investissements et s'il n'y a pas de duplication des investissements. C'est à nous qu'il incombe de comprendre l'évolution de ces fournisseurs de services en nuage et de nous assurer que nous tirons parti de toutes les capacités et que nous sommes les meilleurs clients des produits dans lesquels nous investissons et que nous en faisons des partenaires, non pas des vendeurs, mais de véritables partenaires. C'est donc une période passionnante.

Mike Anderson : Oui, vous vous trouvez à un point d'intersection vraiment intéressant dans le secteur. Je dis toujours aux gens que lorsqu'ils pensent à la confiance zéro, vous avez parlé de confiance zéro, je dis que la première étape de votre voyage vers la confiance zéro est d'obtenir une bonne identité. Si l'identité n'est pas correcte, tout le reste tombe à plat. Commencez donc par là, surtout dans un monde où l'informatique en nuage est primordiale, ce qui est le cas aujourd'hui dans la plupart des organisations. Par conséquent, si vous n'avez pas le droit à l'identité, vous partez avec un désavantage. Vous êtes donc dans une situation très favorable. Lorsque je regarde l'environnement actuel, il est intéressant, en tant que DPI, de constater que le rôle du DPI a été propulsé au premier plan lors de la pandémie de ces deux dernières années. Tout d'un coup, "Hey, ces DSI sont plutôt cool. Ils peuvent réellement apporter de la valeur à l'organisation." Comment envisagez-vous votre rôle dans l'environnement actuel, alors que nous sortons d'une pandémie et que nous entrons dans un nouveau monde, quel qu'il soit ?

Alvina Antar : Nous ne pourrions pas être plus enthousiastes en ce qui concerne notre rôle et son évolution. Je sais, rien qu'en vous écoutant, Mike, que vous partagez ce point de vue. Toute entreprise est une entreprise technologique, quel que soit son secteur d'activité. Et nous ne sommes pas dans une position où nous devons vraiment éduquer notre équipe de direction et notre conseil d'administration sur l'importance d'investir dans la technologie. Aujourd'hui, nous sommes vraiment en mesure de contribuer à la croissance, au succès et à l'expansion de notre entreprise. On se rend compte que, quel que soit le secteur, quelle que soit la taille, quel que soit le stade de croissance et d'évolution de l'entreprise, il est important d'avoir une base de processus, de technologie et de données correcte et de savoir que nous ne sommes pas dans une position où nous pouvons continuer à avoir et à vivre avec des dettes au niveau des processus, de la technologie et des données.

Alvina Antar : Et l'importance d'être d'abord une source de données. Nous parlons de l'identité d'abord et de la sécurité d'abord, mais nous devons également mettre l'accent sur les données. Les entreprises qui ne fonctionnent pas à l'aveuglette, mais qui comprennent comment nos clients utilisent nos produits et qui construisent des produits avec une utilisation claire au niveau des fonctionnalités pour être en mesure de comprendre les opportunités de vente incitative et de prédire le taux de désabonnement. Nous avons une multitude d'occasions d'apporter et de façonner la stratégie d'évolution, de croissance et d'expansion de nos entreprises. Aujourd'hui, plus que jamais, si nous n'investissons pas et si nous ne dressons pas le tableau d'une stratégie non seulement à court terme, mais aussi pluriannuelle, autour de l'évolution de la technologie des processus et des données dans votre entreprise, nous risquons d'être dépassés. Nous sommes les mieux placés pour piloter cette stratégie et y jouer un rôle de premier plan.

Mike Anderson : C'est une tournure intéressante, et je suis sûr que vous êtes dans le même cas : nous sommes l'acheteur auquel nos vendeurs essaient de vendre. Tout le monde se dit qu'il faut atteindre le DPI et nous sommes donc cet acheteur. Vous apportez donc une autre perspective, non seulement sur le processus interne, mais vous nous aidez aussi à comprendre comment nous pensons dans la psyché de nos... des personnes à qui nous vendons ? J'imagine que vous avez fait au moins un jeu de rôle avec quelqu'un de votre organisation commerciale sur la façon de vendre et de parler aux DSI.

Alvina Antar : Oui, je l'ai fait, et je suis sûre que vous l'avez fait aussi, sur la façon dont cette conversation a évolué au fil du temps, surtout en ce moment où nous nous concentrons sur la recherche d'efficacité et d'économies de coûts et où nous examinons vraiment, vraiment nos investissements, comme je l'ai mentionné précédemment, pour nous assurer que nous utilisons nos investissements. Et pour toute activité à revenus récurrents par abonnement, la vente initiale n'est pas terminée. Vous devez gagner votre confiance année après année. Et il ne s'agit pas d'une solution unique. C'est pourquoi les entreprises qui se concentrent sur l'amour de leurs clients aiment vraiment, intrinsèquement, véritablement leurs clients en comprenant vraiment votre stratégie client, en comprenant comment votre produit permet de mettre en œuvre cette stratégie. Et cela ne s'arrête pas au premier point de vente. Cela doit se faire chaque trimestre, chaque année. Il s'agit de s'assurer que vous partagez l'évolution de votre produit et que vous comprenez où en sont vos clients, quelles sont leurs priorités stratégiques et comment vous positionner au mieux pour répondre à ces priorités.

Alvina Antar : Il faut toujours commencer par les résultats commerciaux. Il faut toujours commencer par bien comprendre votre activité. C'est la raison pour laquelle les entreprises qui se positionnent comme de véritables partenaires travaillent en partenariat. Il faut faire des efforts pour comprendre les défis et être en mesure de ne pas se contenter de porter son chapeau de vendeur et de ne pas se concentrer uniquement sur la manière de vendre des produits et de proposer de nouveaux produits et de nouvelles capacités alors que vous n'avez même pas encore réalisé la valeur de vos investissements actuels. C'est ainsi que l'on s'adresse à un DSI. Il s'agit de s'assurer que vous comprenez comment vous êtes positionné au départ en termes d'investissements actuels. Utilisent-ils pleinement toutes les capacités ou, s'ils ne sont pas clients aujourd'hui, quelles sont leurs stratégies et comment êtes-vous le mieux placé pour leur permettre de connaître un succès fulgurant ? Les DSI recherchent des partenaires qui les aideront, et pas seulement eux, mais surtout leur équipe et leur entreprise, plus importante que jamais, à connaître un succès fou, en particulier en cette période de turbulences. Il est donc essentiel de s'aligner sur la stratégie.

Mike Anderson : Non, à 100 %, et je dis toujours aux gens ou à nos équipes qu'il y a toujours une raison de faire quelque chose. Pourquoi le faire maintenant ? Pourquoi le faire avec qui que ce soit, qu'il s'agisse d'un vendeur ou d'un membre de votre propre groupe. Lorsque nous présentons des projets aux conseils d'administration, nous devons les convaincre. Pourquoi le faisons-nous maintenant ? Pourquoi le faire ? Et pourquoi devriez-vous me faire confiance pour être la personne qui va diriger ce projet, quel qu'il soit. Et c'est une orientation qui, comme vous l'avez dit, aligne une nouvelle stratégie, parce qu'il y a toujours la question du pourquoi rester une fois que vous êtes déjà sur place. Et je suis comme vous, je tends la main à mes pairs et à nos clients en leur disant : "Voici quelques cas d'utilisation que j'ai mis en place. Les utilisez-vous également ? Parce que beaucoup de gens y trouvent leur compte." J'essaie juste de comprendre comment je peux le faire dans le cadre d'une approche "un à plusieurs", car l'approche "un à un" n'est pas aussi bien adaptée. Une fois que j'aurai trouvé la solution, nous devrons comparer nos notes sur ce point.

Alvina Antar : Oui, n'hésitez pas à me le faire savoir. Nous pouvons en fait y aller ensemble, Mike.

Mike Anderson : Nous y voilà. Je ferai un commentaire à ce sujet, le rôle de DSI est très excitant parce que je ne sais pas s'il existe un autre rôle qui vous permette de comprendre les rouages de toutes les facettes de votre entreprise dans chaque fonction de la même manière que le fait le DSI. C'est pourquoi je pense que les DSI ont de bonnes chances de devenir un jour PDG, car nous comprenons comment fonctionnent tous les rouages et, avec l'arrivée de la main-d'œuvre native du numérique, nous sommes très bien placés. J'espère donc qu'un jour nous aurons cette conversation en tant que PDG de nos entreprises respectives, si telle est l'ambition de l'un ou l'autre d'entre nous.

Alvina Antar : Eh bien, comme vous l'avez mentionné, quelle autre organisation couvre vraiment l'ensemble de l'entreprise et est le ciment de l'ensemble de l'entreprise, de l'organisation go-to-market à la finance, en passant par le personnel et l'ingénierie des produits. Il s'agit en fait de l'un des plus grands défis auxquels les entreprises sont confrontées aujourd'hui, y compris moi-même, car il est plus important que jamais d'établir des priorités de manière impitoyable. Il y a beaucoup de choses à faire, mais il faut prendre des décisions difficiles sur les priorités essentielles et veiller à ce que ces priorités soient alignées sur l'ensemble de l'organisation, et pas seulement sur les priorités d'une partie de l'entreprise. Mais pour réussir certaines de ces grandes initiatives stratégiques, il faut se concentrer de bout en bout, il faut que chaque partie de l'entreprise soit en mesure de réussir. Et il se peut qu'il y ait un aspect important d'habilitation au changement. Le moment est donc opportun pour nous de capitaliser sur notre positionnement dans l'ensemble de l'entreprise et d'être véritablement le ciment qui rassemble l'entreprise en prenant des décisions difficiles et en se concentrant sur l'exécution des priorités interfonctionnelles.

Mike Anderson : 100%. Et cela donne lieu à une véritable... Cela débouche sur une excellente question, ma question suivante, qui est toute cette idée de sport d'équipe. Dans ce contexte, nous parlons de la sécurité comme d'un sport d'équipe, ce qui a été un grand thème de notre podcast cette année, car je pense que le poste de RSSI est probablement le plus difficile au monde, parce qu'il n'y a aucun investissement que vous pouvez faire pour réduire tous vos risques. Vous espérez donc avoir le bon niveau d'investissement. Et en tant que DSI, je travaille en étroite collaboration avec notre RSSI, comment encouragez-vous cette relation dans l'ensemble de l'organisation et comment abordez-vous... ? De toute évidence, vous travaillez également dans une entreprise de sécurité, comme moi. Comment abordez-vous ce concept de sport d'équipe du point de vue de la sécurité en travaillant avec votre RSSI ?

Alvina Antar : Oui, merci de votre question, Mike. Je pense qu'il s'agit d'un sujet très important pour... Depuis longtemps, nous entendons parler des frictions entre le DSI, le RSSI et les équipes informatiques et de sécurité, lorsque l'organisation de la sécurité élabore des stratégies et que l'informatique en entend parler et doit, d'une manière ou d'une autre, mettre en œuvre et exécuter cette stratégie sans aucun apport concernant les décisions ou les choix qui sont faits. En réalité, pour réussir, nous devons vraiment fonctionner comme une seule équipe. Et c'est exactement ce que nous faisons ici... La seule façon d'instaurer une culture de la sécurité est de fonctionner comme une seule équipe. Il ne s'agit pas seulement d'établir un lien entre les services informatiques et les services de sécurité, mais aussi de créer des champions de la sécurité dans tous les secteurs de l'entreprise. Chaque employé doit se sentir responsable du renforcement de notre dispositif de sécurité. C'est pourquoi je suis convaincu que nous devons tous ressentir ce niveau de responsabilité. Et c'est ce que nous avons réalisé en grande partie avec nos efforts, et j'en parle beaucoup en fait, c'est que dans notre stratégie de l'identité d'abord, il est en fait également nécessaire pour nous de construire un alignement plus fort entre la sécurité et l'informatique que la stratégie de l'identité d'abord en permettant une sécurité sans friction avec des capacités sans mot de passe et en équilibrant la facilité d'utilisation et la sécurité. C'est vraiment un domaine qui a été stimulé par une grande partie de nos efforts sur Okta-on-Okta, comme je l'ai mentionné plus tôt.

Mike Anderson : C'est très bien. La sécurité dès la conception a également été un grand sujet. Dans le cadre d'une réflexion transversale, comment voyez-vous l'évolution de la sécurité dans les processus de développement de logiciels ? Je sais que nous le voyons probablement dans nos organisations respectives, mais comment voyez-vous cela au sein d'Okta, mais aussi au-delà ? J'aimerais connaître votre avis sur la question.

Alvina Antar : Oui, et la façon dont nous voyons les choses et ce que nous voyons chez tous nos clients, c'est que les trois tendances séculaires qui poussent vraiment le marché vers l'identité sont l'adoption de l'informatique dématérialisée. Et aujourd'hui plus que jamais, on assiste à une accélération de l'adoption de l'informatique dématérialisée. Il est évident que l'accent est mis sur la confiance zéro et sur la transformation globale de l'entreprise. Même les entreprises qui sont les premières à se lancer dans l'informatique dématérialisée doivent évoluer, se développer et s'adapter. Telles sont les principales tendances que nous observons. Et avec tout cela, l'identité est un nouveau périmètre. Avec l'essor de l'informatique dématérialisée, du travail dynamique et de l'expansion de tous les individus qui font partie de l'entreprise. Le périmètre est en fait sans frontières, et il est nécessaire de pouvoir garantir que l'identité est au cœur de tout ce que nous faisons et qu'elle est vraiment au cœur de notre architecture globale. En définissant notre stratégie globale, nous nous assurons donc que nous adoptons une approche plus... Une approche axée sur l'identité pour mettre en œuvre cette stratégie. C'est une préoccupation majeure pour nous et pour nombre de nos clients. C'est pourquoi l'une des choses que j'aime entendre de la part de nos clients, c'est qu'ils se considèrent comme des clients qui ont une identité d'abord.

Alvina Antar : Et la façon dont ils parlent de leur expérience en tant qu'entreprise axée sur l'identité, comme la façon dont cela a vraiment fait évoluer leur positionnement en matière de sécurité et la façon dont cela a été la clé de leur stratégie globale de confiance zéro. Le principe central "ne jamais faire confiance, toujours vérifier" est devenu notre nouvelle réalité. Il est passionnant de voir l'évolution non seulement au sein de notre propre organisation, mais aussi d'être en mesure d'observer de première main comment cette évolution a réellement entraîné des changements pour nos clients.

Mike Anderson : C'est formidable. Et je vous remercie de nous en faire part. Nous devrons consacrer un podcast à part entière à la question de la confiance zéro, car c'est évidemment un sujet important sur lequel nous nous penchons également. Si je creuse un peu plus loin, et si nous regardons votre propre organisation, peut-être même au-delà, comment se passe le travail que vous avez effectué avec votre RSSI ? En quoi cela a-t-il changé le dialogue que vous avez avec le conseil d'administration sur le thème de la sécurité, et pas seulement avec les conseils d'administration, mais aussi comment conseilleriez-vous les autres DSI lorsqu'ils s'adressent à leur conseil d'administration sur la base de vos interactions avec votre RSSI et de la façon dont vous parlez de la sécurité en interne ?

Alvina Antar : C'est un sujet qui est au cœur des préoccupations, et je ne pense pas que nous soyons les seuls. C'est un sujet qui nous concerne tous, surtout avec ce que nous avons vu dans l'industrie l'année dernière, c'est cette culture de la sécurité dans tout ce que nous faisons. Il s'agit d'un sujet central : que faisons-nous pour renforcer notre empreinte en matière de sécurité ? Il ne s'agit pas seulement d'une discussion au niveau de l'exécutif, mais aussi au niveau du conseil d'administration. L'une de nos principales priorités pour l'exercice en cours est de continuer à renforcer notre dispositif de sécurité. Une grande partie des conversations porte sur la manière d'étendre notre positionnement, non seulement avec ce que nous faisons en interne, mais aussi sur la manière dont nous sommes en mesure d'offrir un leadership éclairé à nos clients. La majorité des conversations que j'ai avec nos clients portent sur ce que nous avons fait pour réduire la surface d'attaque et sur ce que nos clients ont fait. Il s'agit donc d'un sujet d'actualité et il est passionnant de constater que les entreprises ne considèrent plus cela comme une réaction. Dans le passé, cette conversation au sein du conseil d'administration était toujours une conversation réactive, basée sur le résultat d'une attaque, au lieu d'être proactive et de savoir que cela doit être une priorité... Nous devons nous assurer que nous fonctionnons tous comme des entreprises qui privilégient la sécurité. Et que nous soyons ou non en mesure de réagir, nous devons en fait traiter cette question comme une priorité absolue, c'est une évolution que j'ai constatée dans la salle du conseil.

Mike Anderson : Non, à 100 % et tout à fait d'accord. Et l'éducation des conseils d'administration ne s'arrête pas là. Nous aurons les conseils de la SEC sur la nécessité d'avoir une expertise en matière de sécurité et un comité de sécurité au sein de votre conseil d'administration. Nous devrons donc vous envoyer une copie. Deux de nos collaboratrices qui siègent dans des conseils d'administration, des femmes leaders dans le domaine de la technologie, travaillent sur un livre qui va plus loin que ce que la NACD a proposé aux conseils d'administration en matière de sécurité, afin d'aller plus loin. Je dois donc vous envoyer une copie.

Alvina Antar : J'en serais ravie. Je siège au conseil d'administration de Couchbase et, bien que je sois membre du comité d'entreprise, je participe aux conversations du comité d'audit relatives à la sécurité. Je suis très intéressée et très enthousiaste à l'idée de voir comment les conversations au sein des conseils d'administration soulignent l'importance pour les opérateurs de ne plus se contenter d'attendre et de réagir, mais de forcer les organisations à adopter un état d'esprit axé sur la sécurité d'abord.

Mike Anderson : J'ai eu un... Il était en fait en avance sur l'ambition lorsque j'étais chez Schneider. J'avais l'habitude d'aller dans nos usines et tout le monde avait toujours un... Il y a toujours un briefing de sécurité où l'on vous dit que la sécurité est primordiale et où se trouve la sortie et toutes ces choses. Et j'ai eu cette ambition, je me suis dit : "J'aurais aimé que la sécurité fasse partie de ce briefing. Ainsi, lorsque les gens arrivent, ils se disent, et rappelez-vous, ne cliquez pas sur ces liens sur lesquels vous ne devriez pas cliquer. Et oh, au fait, n'introduisez pas ces applications juste parce qu'elles ont l'air cool. Veillez à collaborer avec votre équipe informatique sur ce point." Si nous pouvions inclure cela dans le briefing lorsque les gens arrivent, ce serait également une bonne chose.

Alvina Antar : Ou non seulement le briefing, mais aussi l'obtention d'une certification sur la façon d'être un champion de la sécurité. Chaque personne doit comprendre ce que signifie sécuriser l'entreprise qu'elle rejoint, dont elle fait partie. Et donc, oui, nous suivons des formations. Cela arrive tout le temps, mais est-ce suffisant ? Par exemple, les gens se sentent-ils pleinement responsables de la sécurité de l'entreprise et ne considèrent-ils pas qu'il s'agit uniquement du rôle de l'équipe de sécurité dans le renforcement de la posture de sécurité de votre entreprise ? Il est donc passionnant de voir cette évolution.

Mike Anderson : Cela nous amène à vous poser une autre question. L'un des thèmes abordés cette année par notre RSSI est la campagne sur le pare-feu humain, dont tout le monde fait partie. Nous avons commencé à mettre en place un programme d'incitation dans le cadre duquel les personnes qui adoptent les bons comportements en matière de sécurité bénéficient d'une reconnaissance financière. Et ils sont reconnus lors de nos réunions trimestrielles avec notre PDG pour leur excellent travail en matière d'hygiène de sécurité. Vous avez parlé de la sensibilisation à la sécurité, qui doit être renforcée. Comment envisagez-vous de transformer vos collaborateurs au sein d'Okta en pare-feu humains ?

Alvina Antar : Nous en avons fait beaucoup et j'adore cette idée, Mike. Je vais peut-être vous le piquer, mais j'étais en train de vous parler de l'approche à deux volets que nous avons adoptée pour parvenir à l'absence de mot de passe et à la résistance à l'hameçonnage. Pour parvenir à l'absence de mot de passe, il faut donc que chaque employé réduise la surface d'attaque de son mot de passe. Et en termes d'impact global sur notre organisation, la réduction des demandes d'AMF, la réduction des réinitialisations de mot de passe en étant capable de conduire des réinitialisations de mot de passe par l'auto-surface ont été tout simplement incroyables. Il ne s'agit donc pas seulement d'une expérience sans mot de passe pour renforcer notre sécurité, mais aussi d'un gain d'efficacité en réduisant le nombre de tickets et de réinitialisations de mots de passe. C'est une grande victoire pour nous. Et puis, en ce qui concerne nos capacités de résistance à l'hameçonnage, Oktane a lancé des capacités de résistance à l'hameçonnage et notre objectif est d'étendre notre capacité à créer une véritable résistance à l'hameçonnage pour aider à protéger les organisations contre les attaques d'hameçonnage. Rien que cette année, nous avons déployé des efforts considérables pour continuer à développer notre produit, et cela a été un effort conjoint de notre équipe, du produit et de l'ingénierie, afin d'améliorer la résistance au phishing de notre organisation.

Mike Anderson : C'est très bien. Je vous remercie de nous en faire part. Vous m'avez fait penser à ceci, quand je suis arrivé chez Netskope, j'ai vu une démo et nous avions cette chose, ce coaching actif des utilisateurs pour aider les gens à prendre de meilleures décisions dans l'instant. Nous disposons déjà d'un outil pour cela, ne l'introduisez pas. Et j'ai dit : "Vous savez quoi ? Nous créons de meilleurs citoyens numériques car, en fin de compte, si nous devions créer notre personne idéale, elle ne cliquerait pas sur des liens qu'elle ne devrait pas cliquer, elle n'utiliserait pas des applications qu'elle ne devrait pas utiliser, elle tirerait parti des applications avec lesquelles nous voulons qu'elle travaille. Si vous pensez à ce concept de citoyen numérique, comment l'envisagez-vous au sein d'Okta et comment encouragez-vous la création d'une bonne citoyenneté numérique au sein de votre organisation ?

Alvina Antar : Il s'agit vraiment d'éduquer l'ensemble de l'entreprise. Nous sommes une entreprise de sécurité et chaque personne au sein de notre organisation doit comprendre ce que nous faisons, non seulement pour notre propre organisation, mais aussi pour nos clients, en sécurisant ces derniers. Chaque employé doit avoir le sentiment d'être un champion de la sécurité. Ils doivent comprendre pourquoi nous imposons des correctifs. Ils doivent comprendre notre surveillance des points d'accès et la façon dont Okta est intégré à nos systèmes de gestion des points d'accès. Ils devraient comprendre toutes les intégrations profondes que nous avons avec nos outils de sécurité et faire en sorte que les individus aient la possibilité de devenir des experts en sécurité au sein de notre organisation, quel que soit leur rôle. La citoyenneté numérique permet à chacun de comprendre ce que signifie être un expert en sécurité et ce qu'il faut faire pour adopter et équilibrer la sécurité et l'expérience.

Alvina Antar : Il y a cette idée qu'en augmentant la sécurité, vous entravez l'expérience de l'utilisateur. Les gens ont l'impression qu'à mesure que vous renforcez votre dispositif de sécurité, l'expérience doit s'améliorer. Mais la réalité est que, non, non, cela ne devrait pas être le cas. Vous pouvez toujours avoir l'expérience la plus incroyable et en fait une expérience transparente sans même savoir qu'il y a une sécurité dans... C'est tout l'intérêt de l'absence de mot de passe. Il ne s'agit même pas de savoir... Ou la confiance zéro. Il ne s'agit pas de savoir qu'il existe une base de sécurité fondamentale tout en ayant une expérience utilisateur incroyable, mais de promouvoir cet équilibre et de montrer qu'il n'est pas nécessaire de tirer parti de l'expérience pour avoir une posture globale de sécurité incroyable au sein de votre organisation.

Mike Anderson : Non, je pense que c'est très bien. J'aime ce concept de champions de la sécurité. C'est vraiment ce que nous voulons, car ce sont les erreurs involontaires que les gens peuvent commettre jour après jour qui nous donnent le plus d'aigreurs, et non les erreurs intentionnelles. Car c'est pour cela que nous créons des outils. C'est la personne qui le fait par accident. Il est donc formidable d'avoir des champions de la sécurité. Je vais passer à un... J'appelle cela regarder dans mon... Dans la question de la boule de cristal ici. Si nous devions avancer de cinq ans, quel est, selon vous, l'investissement que les DSI auraient souhaité faire aujourd'hui ?

Alvina Antar : Je pense qu'il y a quelques poches d'investissement dans la RPA et l'automatisation de l'IA, mais pas assez. Ce qui m'est venu à l'esprit lorsque vous avez mentionné cela, c'est la quantité de travail manuel banal ou de processus qui doivent être réorganisés dans leur ensemble. Ne vous contentez pas d'automatiser un processus défaillant, simplifiez-le, normalisez-le, centralisez-le peut-être dans un secteur de l'entreprise, puis automatisez-le à coup sûr. Mais trop souvent, nous nous concentrons sur... La vitesse est essentielle, le temps de mise sur le marché est essentiel. C'est pourquoi, en particulier pour les entreprises comme la nôtre qui ont connu une forte croissance, où l'accent a été mis sur une croissance accélérée, il y a beaucoup de travail à faire pour être en mesure de conduire une véritable automatisation et de s'assurer que nous sommes en mesure d'évoluer vers une croissance rentable.

Alvina Antar : C'est donc une chose d'avoir une croissance exponentielle élevée, mais d'avoir une croissance durable et évolutive grâce à l'automatisation et en se concentrant vraiment sur l'examen de chaque processus de bout en bout, en réorganisant ce processus parce que ce qui nous a permis d'atteindre un chiffre d'affaires d'un ou deux milliards de dollars ne vous permettra pas d'atteindre un chiffre d'affaires de 5, 10 ou 20 milliards de dollars. Ces processus ne sont pas évolutifs. Il s'agit également d'investissements dans les personnes. On parle souvent de transformation des entreprises ou de transformation numérique, mais qu'en est-il de la transformation des personnes ? Votre entreprise ne peut se transformer que si vous vous transformez individuellement et collectivement en tant qu'organisation. Et que votre mode de fonctionnement et de pensée d'aujourd'hui n'est pas vraiment le moteur de votre expansion et de votre croissance futures. Il s'agit donc d'examiner attentivement, de réfléchir à la transformation des personnes et de prendre des décisions difficiles pour savoir si nous nous débarrassons vraiment du statu quo. Remettre en question le statu quo et réfléchir à ce qui est nécessaire et à ce qui doit être fait correctement, plutôt que de se contenter de la vitesse comme seul levier.

Mike Anderson : Non, c'est tout à fait génial. J'ai l'habitude de dire aux gens que si vous automatisez un mauvais processus, vous n'arriverez qu'à un mauvais résultat plus rapidement. Tout d'abord, avez-vous besoin du processus pour commencer ? C'est donc un conseil judicieux. Si nous nous tournons vers l'avenir, et je sais que c'est un sujet qui vous tient à cœur, et qui me tient aussi à cœur, c'est la façon dont nous pouvons obtenir une plus grande diversité dans les rôles techniques et les rôles de direction dans les entreprises. Je sais que vous êtes membre du conseil d'administration de Girls in Tech. Que pensez-vous qu'il faille faire pour que davantage de femmes accèdent à des postes de DSI, de RSSI, de responsables technologiques, par rapport à la situation actuelle ?

Alvina Antar : Merci d'avoir posé la question. La première étape est d'y réfléchir, d'en parler et d'avoir l'intention de conduire le changement. Comme vous l'avez mentionné, je suis fière d'être membre du conseil d'administration de Girls in Tech et de ce qu'Adriana Gascoigne a fait en fondant cette organisation à but non lucratif. Et en réalité, l'objectif global est d'éliminer le fossé entre les hommes et les femmes dans le secteur de la technologie. C'est quelque chose dont nous avons besoin, en particulier dans l'environnement actuel, avec tous les défis que nous rencontrons sur le marché, pour nous assurer que nous investissons de manière intentionnelle dans la diversité des genres. Et cela, oui, prend du temps et chaque trimestre, lorsque je fais le bilan de toutes les victoires et de tous les résultats que nous avons obtenus ce trimestre, l'une des choses que je mentionne toujours au sein de notre organisation est notre diversité, et pas seulement la diversité des sexes.

Alvina Antar : Toute la diversité, conduire la diversité de pensée et mesurer ce qui compte. Nous parlons de données et nous mesurons notre activité, nous mesurons chaque partie et chaque aspect de notre activité. Mais sommes-nous vraiment intentionnels, mesurons-nous la diversité et nous responsabilisons-nous au sommet et à tous les niveaux pour nous assurer que nous progressons ? Je suis très passionnée et je fais tout ce que je peux pour m'assurer que nous sommes intentionnels. Et je suis ravie d'être dans une position où je veux vraiment me rendre disponible. Honnêtement, je n'aurais pas poursuivi et n'aurais pas été aussi ambitieux que vous l'avez été lorsque j'ai... Lorsque nous avons parlé pour la première fois de mon parcours vers le poste de DSI. S'il n'y avait pas eu les gens qui ont cru en moi, les gens qui ont vu en moi quelque chose que je ne voyais pas, ils auraient parié sur moi, hommes et femmes. Des leaders qui m'ont vraiment poussé au-delà de mes propres attentes, je n'aurais pas poursuivi et saisi les opportunités qui m'ont été offertes. J'ai donc eu la chance d'avoir des parrains et des mentors et j'espère faire de même.

Mike Anderson : C'est génial. C'est incroyable ce que vous faites. Je suis fière d'être une alliée. J'ai aussi une fille de 28 ans qui travaille maintenant dans la technologie, dans le domaine de l'UX, ce qui est très excitant. Et vous ouvrez définitivement la voie au reste de la population, en établissant la bonne tendance et le bon... Vous êtes le bon modèle. Je vous remercie donc pour tout ce que vous faites. Je vais donc passer à... C'est donc l'une des parties de notre épisode que je préfère. J'ai trois questions rapides à vous poser. Tir rapide. Première question : quel est le meilleur conseil que vous ayez jamais reçu en matière de leadership ?

Alvina Antar : Je dois faire appel à mon père. Il a donc dit : "Soyez un gorille de 800 livres." C'est une chose qui me tient à cœur et qui est en fait le meilleur conseil que l'on m'ait jamais donné.

Mike Anderson : C'est un excellent conseil. Question suivante. Si vous pouviez manger un seul repas pour le reste de votre vie, quel serait-il ?

Alvina Antar : Mon repas ? Oh, mon Dieu. Le riz rouge et le poulet de ma mère. Lorsque j'ai commencé à travailler chez Dell, tous les week-ends, je rentrais à la maison et elle me préparait mon repas préféré. C'est un plat assyrien avec nos belles épices, mais le poulet et le riz rouge sont mes plats préférés.

Mike Anderson : D'accord. Je sais ce que nous mangerons la prochaine fois que nous nous retrouverons pour dîner. Il faudra donc... Vous devrez me trouver un bon restaurant et nous pourrons manger ensemble. Dernière question. Quel est votre livre préféré de l'année écoulée ?

Alvina Antar : Oh mon Dieu. Comment choisir ? Alors Unapologetically Ambitious, sur le thème de la diversité, Shellye, qui fait partie de notre conseil d'administration, a écrit un livre incroyable que je vous recommande vivement de lire si vous ne l'avez pas encore fait.

Mike Anderson : C'est très bien. Je vais certainement l'ajouter à ma liste de lecture. Cela semble très bien. J'ai hâte d'en discuter avec vous autour d'un poulet et d'un riz rouge. Nous aurons donc l'occasion de parler davantage du rôle de gorille de 800 livres et de votre expérience en la matière. Je tiens donc à vous remercier, Alvina, d'avoir pris le temps de nous rencontrer aujourd'hui. Cela a été une excellente chose. Avant de vous laisser partir, où peut-on vous trouver, où peut-on trouver d'autres informations à votre sujet, où peut-on trouver d'autres informations que vous aimeriez transmettre à nos auditeurs avant que nous ne terminions ?

Alvina Antar : Eh bien, comme je l'ai mentionné en termes de mentorat et de parrainage, et surtout en ce moment, en étant disponible, je suis sur LinkedIn, n'hésitez pas à me contacter. J'ai l'impression qu'une grande partie de notre rôle, en particulier en tant que dirigeant, est d'aller à la rencontre de votre réseau. La mise en réseau est une chose magnifique. Les réseaux et les relations utiles sont une belle chose, surtout à l'heure actuelle. Appuyez-vous donc sur ces personnes qui feraient n'importe quoi pour pouvoir rendre la pareille et ne vous retenez jamais d'avoir l'impression de déranger. Il s'agit vraiment d'être ouvert et vulnérable et de s'appuyer sur les relations les plus significatives.

Mike Anderson : C'est aussi un excellent conseil. Nous avons entendu beaucoup de choses intéressantes tout au long de la conversation. Encore une fois, merci beaucoup d'être notre invité aujourd'hui. J'espère que vous avez apprécié notre conversation d'aujourd'hui avec Alvina Antar, la directrice des systèmes d'information d'Okta. Beaucoup d'informations et d'idées à retenir, et j'adore les conversations que nous avons ensemble. J'ai retenu trois choses essentielles de notre conversation. La première est l'importance de l'identité dans le monde actuel et la façon dont l'identité s'intègre dans le reste de l'écosystème qui nous entoure. Et cette importance pour l'efficacité et l'efficience au sein des organisations du point de vue de la sécurité. La seconde est que, lorsque nous parlons de processus d'entreprise et honnêtement du rôle d'un DSI, il s'agit vraiment de réfléchir à la manière d'appliquer des technologies telles que l'intelligence artificielle et l'apprentissage automatique pour automatiser les processus d'entreprise, tout en s'assurant d'abord que le processus d'entreprise que nous avons a un sens pour l'automatisation, afin de ne pas automatiser un mauvais résultat.

Mike Anderson : C'est donc un élément essentiel. Le dernier point, mais non le moindre, est l'importance de la diversité et de l'exemplarité. Et Alvina parle des personnes qui l'ont précédée, qui l'ont mise au défi et qui l'ont aidée à progresser dans sa carrière. Nous devrions tous y penser lorsque nous réfléchissons à la diversité. Comment créer une organisation plus diversifiée ? Et pas seulement la diversité des sexes, mais la diversité tout court. Nous devons donc montrer l'exemple et aider les autres à s'élever. Et j'adore le gorille de 800 livres que son père lui a donné comme conseil en matière de leadership. Il s'agit là d'un véritable lien avec l'ensemble du sujet. Nous espérons que vous avez apprécié ce podcast sur les visionnaires de la sécurité. Je suis votre hôte, Mike Anderson, DSI et Chief Digital Officer chez Netskope. Je vous souhaite une excellente journée.

[musique]

Conférencier : Le podcast Security Visionaries est alimenté par l'équipe de Netskope, rapide et facile à utiliser. La plateforme Netskope offre un accès optimisé et une sécurité sans faille pour les personnes, les appareils et les données, où qu'ils se trouvent. Aider les clients à réduire les risques, à accélérer les performances et à obtenir une visibilité inégalée sur l'activité de n'importe quelle application cloud, web ou privée. Pour en savoir plus sur la façon dont Netskope aide ses clients à être prêts à tout au cours de leur voyage insolent, visitez le site Netskope.com.

Conférencier : Merci d'avoir écouté les Visionnaires de la sécurité. Veuillez prendre un moment pour évaluer et commenter l'émission et la partager avec quelqu'un que vous connaissez et qui pourrait l'apprécier. Restez à l'écoute des épisodes qui paraîtront toutes les deux semaines, et nous vous donnons rendez-vous pour le prochain.